dimanche 22 mai 2016

POURQUOI UTILISER LA COMMUNICATION CONNECTEE?


Mais oui? A quoi bon?
A quoi cette pratique pourrait-elle bien servir?

Avant d'utiliser cette méthode, voilà quelles auraient pu être mes questions à la découverte de la COMMUNICATION CONNECTEE (ou CoCo).

Cette découverte je l'ai faite en lisant "J'ai tant de chose à dire, Apprenez la Communication Connectée avec votre bébé" . C'était à la sortie du livre en 2012. Ma fille avait 6 mois.
J'ai tout de suite voulu essayer mais les résultats n'étaient pas tout à fait au rendez-vous (manque de confiance, de centrage je pense).

Alain Laboile
Pourtant, je préssentais que la relation à mes enfants pouvait bénéficier de la finesse et la subtilité proposées par cette méthode. Alors je me suis formée! Je suis allée en Belgique rencontrer Hélène et Frédéric, les auteurs du livre. Je suis revenue avec ma paire de baguette mais pas que!

J'ai découvert là-bas l'espace des possibles qui s'ouvrait.
Je réalisais qu'il était possible de comprendre les pleurs de ma fille, mais aussi simplement d'échanger avec elle sur son vécu de sa journée, à la maison ou chez sa nounou. J'ai découvert que lorsqu'une incompréhension, un doute s'installaient entre nous, il était possible d'échanger avec elle pour mieux la comprendre, mieux l'accompagner.

J'ai souvenir de ma fille qui avait un an et qui était ce jour là très agitée en fin de journée. Ne parlant pas encore j'ai pris mes baguettes pour lui offrir un espace de parole. Ce jour là, elle me partagea son questionnement concernant le manque de considération des humains pour le monde animal… effectivement le matin même, nous avions assisté à une scène de chasse à courre alors que nous passions en voiture. 

Autre situation, autre exemple: ma fille refuse de rentrer à la maison lorsque je viens la chercher comme habituellement chez sa nounou. Elle me rejette, pleure, crie. Je ne comprends pas. Elle parle à présent mais n'est pas en capacité de m'exprimer les raisons de son comportement. J'ai 37 ans aujourd'hui et j'ai bien entendu la parole mais moi aussi - parfois, non osons le dire: souvent, je ne suis pas en mesure de mettre tous les mots sur mes maux… 
Ce jour là ma fille avait perçu subtilement l'émotion de tristesse portée par une personne présente chez sa nounou. Son refus de rentrer à la maison traduisait son envie de soutenir cette même personne en restant à ses côtés…

Vous le savez peut-être. Mais je prends le parti de vous le dire malgré tout:
LES CAPRICES N'EXISTENT PAS! 

Alain Laboile
Voilà bientôt 4 ans que je "joue de la baguette", que je "détricotte" des situations via la Communication Connectée, et jamais au grand jamais une seule des conversations n'a abouti à autre chose que du SENS, de la LEGITIMITE. Jamais. 

Il en va de même pour les plus grands. Mon fils avait 3 ans 1/2 lorsque j'ai rencontré la CoCo. Je l'ai beaucoup utilisé pour lui dès le début. Mon plus beau souvenir de CoCo avec lui concerne l'école. Je raconte souvent cette anecdote en formation car elle démontre plusieurs choses qui me paraissent aujourd'hui essentielles à comprendre lorsqu'on accompagne des enfants, que ce soit les nôtres ou d'autres enfants. 

Mon fils m'annonce un soir qu'il ne veut plus aller à l'école. Cela m'étonne car il adore s'y rendre et c'est la première fois qu'il formule cette demande, qui plus est de manière radicale. Je lui demande ce qui motive cette demande; il me répond qu'il ne saurait l'expliquer mais qu'il ne veut vraiment plus y aller. Je prends alors mes baguettes. Je découvre que 3 choses sont source d'inconfort à l'école. Je m'attèle à découvrir ces 3 sujets:
- première conversation: il sent une pression de ma part à l'acquisition de la lecture. Je l'avoue, j'avais à l'époque, hate de mon fils découvre la joie de la lecture… je lui présente mes excuses et m'engage à ne plus l'importuné avec ça.
- deuxième conversation: il ressent un gros mal-être chez un copain de classe. Je liste les prénoms et découvre qu'il s'agit de Matéo. Lorsque je lui demande de vive voix si c'est bien de lui dont il s'agit mon loulou se met dans une grosse colère qui me montre que nous sommes dans le juste. Le lendemain, je prends le temps d'en discuter avec la maitresse qui me confirme que Matéo a reçu une très mauvaise nouvelle familiale il y a quelques jours mais que personne n'est au courant dans l'école… Nous expliquons alors à mon loulou que des adultes saurons soutenir son copain et qu'il peut retrouver la sérénité.
- Troisième conversation: Quelque chose le dérange dans le vocabulaire qui est utilisé pour le nommer au sein de l'école. A priori il aurait un surnom qui ne lui conviendrait pas. Je découvre que ce petit nom est connoté négativement et que cela le blesse. Nous en parlons le lendemain avec l'équipe éducative qui me confirme qu'il y a eu quelques "loupés" mais que cela n'arrivera plus. 

A la suite de cette CoCo, mon loulou reprend le chemin de l'école très sereinement. 

Alain Laboile

Cet exemple pour démontrer la richesse et la finesse de cette méthode.
Je découvre chaque jour un peu plus à quel point mes enfants (les enfants!) sont emphatiques et très sensibles à ce que vivent les autres. Je sais maintenant élargir ma perception afin de mieux comprendre toutes les informations extérieures qu'ils peuvent avoir à traiter à chaque instant. 
Cet exemple nous montre que l'accumulation de "petites choses" peut faire basculer la balance du coté de l'inconfort. Sans la CoCo je n'aurais pas compris le poids de mon enthousiasme face à son acquisition de la lecture. Car de l'extérieur, personne ne s'en rendait compte!

Aujourd'hui, ils ont 4 ans de plus. Ils parlent parfaitement, nomment leurs émotions, adorent les cercles de parole pour raconter "leur meilleur moment de la journée".
Pour autant, nous ne nous priverons jamais de cet outil car vous l'aurez compris, la CoCo peut être utilisée à tout âge, sur tous les sujets qui concernent de près ou de loin nos enfants.
 Elle apporte fluidité, échanges, compréhension. Elle apporte de la richesse à notre quotidien.
Aujourd'hui d'ailleurs, nous l'avons utilisé avec notre ado de 18 ans qui se questionnait au sujet d'un symptôme physique persistant. 
Ensemble nous avons questionné, ensemble nous avons compris!
Vive la Vie!!



jeudi 12 mai 2016

NOUVELLE ADRESSE - NOUVEAUX HORAIRES





2016 est l'année de l'INSTALLATION pour moi.
Après m'être posée dans notre maison familiale, il était temps d'avoir "mon chez-moi professionnel".

Je suis donc heureuse de vous annoncer ma nouvelle adresse:

FANNY SARRE
3 allée Jean Jaurès
33210 LANGON
06 74 61 53 04



Ce local se trouve non loin du précédent, plus au centre de Langon.
La petite différence se trouvera au niveau du stationnement.
Le cabinet se situe en face d'un parking "zone-bleue", n'oubliez donc pas le disque spécifique à ce type de stationnement!
Le vendredi matin reste plus compliqué pour le stationnement : le marché de Langon attire du monde, pensez-y!

Et puis je m'installe un peu plus dans cette vie professionnelle qui me plait tant!
Mes enfants grandissent, je peux à présent m'offrir le temps nécessaire pour accueillir au mieux la merveilleuse clientèle qui vient jusqu'à moi depuis maintenant plusieurs années. 
J'en profite d'ailleurs pour vous remercier toutes et tous, enfants et parents pour ces extraordinaires apprentissages que vous m'offrez chaque jour.











Je grandis à vos côtés et ça vaut de l'or pour moi!!               MERCI

Je vous accueille dès à présent:

les LUNDIS, MARDIS (en soirée également), JEUDIS et VENDREDIS.


Au plaisir de vous recevoir!

SEMAINE ESTIVALE avec TERRE du CIEL




http://www.terre-du-ciel.org/